L'équipage de Groupama 4 autour du monde

Classé dans : Groupama 34

La sélection de l'équipage s'est effectuée très tôt pour multiplier les entraînements en navigation jusqu'à la mise à l'eau de Groupama 4 début mai. Une année et demie de préparation et
106 jours de navigation n'ont pas été de trop pour structurer une équipe qui a vécu en huis clos pendant huit mois autour du monde. Neuf périodes en mer de deux jours à trois semaines qui imposent une excellente condition physique et une extrême concentration.

L'équipage de Groupama 4 autour du monde

L'équipage de Groupama 4 autour du monde :

Les qualités demandées pour embarquer à bord d'un monocoque de 70 pieds autour du monde sont multiples : pour sélectionner son équipage, Franck Cammas a fait appel à deux « anciens » de la Volvo Ocean Race, le chef de quart Irlandais de la dernière édition, Damian Foxall et, le rétais Laurent Pagès. Car les bateaux exploités en permanence au maximum de leur potentiel sont aussi des machines extrêmement sophistiquées en termes de conception, de construction, de gréement, de voiles. Chaque équipier a donc non seulement un rôle spécifique à bord (n°1, navigateur, barreur-régleur...), mais aussi une fonction pour l'entretien et la réparation (hydraulique, mécanique, santé, mât, accastillage...). Trouver des marins qui concilient l'expérience d'un tour du monde et de la course au large avec des spécialités techniques reste le premier impératif des équipes. 

Groupama sailing team s'est donc appuyé sur son « noyau dur » élaboré au fil de quinze années de compétition pour s'étoffer avec des étrangers expérimentés, des jeunes enthousiastes, des régatiers talentueux, des marins confirmés. Et si l'équipe française paraît novice face aux spécialistes de la Volvo Ocean Race qui cumulent parfois quatre tours du monde en équipage, elle a su prendre le temps de se configurer pour aborder cette épreuve avec suffisamment de préparation, d'entraînement, de briefings, d'études, d'échanges. 
Les trois critères qui déterminent le choix d'un équipier sont ainsi autant sportifs que techniques et humains. 

Outre son rôle de skipper et de superviseur technique, Franck Cammas est aussi barreur et régleur tout en secondant le navigateur, Jean-Luc Nélias, fort de son expérience à bord de Green Dragon en 2009 et de son rôle de routeur pour les courses en solitaire. Les deux barreurs qui animent le pont et décident des manoeuvres ont été choisis pour leur grande connaissance de la Volvo Ocean Race : Damian Foxall et Thomas Coville. Charles Caudrelier qui cumule un palmarès éloquent en Figaro et en course au large est venu naturellement, avec d'excellentes compétences comme barreur et régleur : officier de la marine marchande, il est aussi responsable de la cellule « performance » et peut remplacer le navigateur en cas de problème. Car certains postes doivent être interchangeables si l'un des équipiers se blesse en mer, ce qui n'est pas rare sur ce tour du monde extrême.

Côté étranger, l'australien Philip Harmer était l'un des meilleurs régleurs sur Green Dragon et un spécialiste du 18 pieds... Et parmi les moins de trente ans, le Suédois Martin Strömberg était sur Ericsson 3 et a participé à la Coupe de l'America avec BMW Oracle Racing comme maître-voilier. L'autre Scandinave, Martin Krite est un excellent numéro un ; Erwan Israël est un habitué du match-race, des Class America, du Figaro et du Tour de France à la Voile. Sébastien Marsset a débuté au sein de l'équipe technique à terre et reste le plus jeune du bord avec l'objectif de participer aussi à l'édition suivante. Enfin le néo-Zélandais Brad Marsh est le dernier des moins de trente ans qui a une grande expérience technique en particulier au niveau gréement. Yann Riou est le « media man » en alternance avec Jacques Caraës...

Les chiffres de l'équipage de Groupama 4

14 marins
5 nationalités : un Australien, un Néo-zélandais, deux Suédois, un Irlandais, et neuf Français
5 équipiers :  de moins de 30 ans
Moyenne d'âge : 37 ans
 
Il y a onze personnes à bord dont dix navigants. Le skipper et le navigateur sont hors quart. L'équipe est séparée en quatre binômes avec en permanence quatre personnes sur le pont et une rotation d'un binôme toutes les deux heures.

Au total, les équipiers de Groupama 4 cumulent dix participations à la Volvo Ocean Race.